09h – 19h | Du lundi au samedi | 09 53 33 46 48 (Prix d'un appel local) service-client@oraklea.com

Téléconsultations : comment êtes-vous remboursé par l’Assurance maladie ?

La crise sanitaire a provoqué l’explosion du nombre de téléconsultations médicales. Attention cependant, car elles ne sont pas toutes prises en charge par la Sécurité sociale.

C’est un des changements qu’a provoqué l’épidémie de Covid-19. Alors qu’avant la crise, les téléconsultations médicales représentaient à peine 1% de l’ensemble des consultations, en mars, d’après des chiffres de l’Assurance maladie, cette proportion a grimpé à 11%. De plus en plus de professionnels de santé sont autorisés à en effectuer et d’autres sont demandeurs. Aujourd’hui, ce dispositif est ouvert pour les médecins, les sages-femmes, les infirmiers et les orthophonistes. Un arrêté, publié au Journal officiel ce mercredi 15 avril, permet désormais cette pratique aux ergothérapeutes et psychomotriciens. Ils peuvent réaliser leurs actes à distance par télésoin, à l’exception des bilans initiaux et des renouvellements de bilan.

Pour tous ces actes concernés par la téléconsultation, pendant la période de l’épidémie, l’Assurance maladie les prend en charge à 100%. “Si le professionnel de santé pratique le tiers payant, le patient n’a rien à régler”, précise l’organisme. Si ce n’est pas le cas ou s’il y a un dépassement d’honoraires, le patient doit les régler. Les modalités de paiement sont choisies par le professionnel de santé qu’il consulte. Il dispose de différentes options : paiement en ligne, virement ou envoi d’un chèque. En matière de démarches à effectuer, là aussi, tout dépend des habitudes du professionnel de santé. Si la feuille de soins est électronique, vous n’aurez pas de démarches à réaliser. Si c’est en format papier, “le professionnel de santé doit l’envoyer par voie postale à son patient, qui devra l’adresser à son tour par voie postale à sa caisse d’assurance maladie pour obtenir un remboursement”, détaille l’Assurance maladie.

D’autres professionnels de santé aimeraient aussi procéder à des consultations à distance. Certaines professions ont déjà pris les devants. Des kinés ou des dentistes proposent déjà des téléconsultations pour certaines pathologies. Mais pour le moment, rien n’est officiel. D’après l’Assurance maladie, des échanges sont en cours avec les représentants nationaux d’autres catégories de profession de santé pour mettre en place des actes de télésoin dans le cadre de la gestion de l’épidémie. Mais, sans texte publié au Journal officiel réglementant cette pratique, ces actes ne sont pas remboursables par l’Assurance maladie. “A ce jour le télésoin en kinésithérapie n’existe pas. Il n’y a pas de tarif dédié à ces consultations et il n’y aura donc pas de rétroactivité pour les remboursements”, souligne Sébastien Guérard, président de la Fédération française des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs. Ce dernier espère cependant que le télésoin puisse être ouvert à sa profession dans les prochains jours.

Besoin d’une assurance au meilleur rapport qualité / prix ? Demandez un devis  personnalisé, c’est gratuit !

Actualités récentes

Résiliation infra-annuelle : Tout savoir

Résiliation infra-annuelle : Tout savoir

Tout comme la loi Hamon pour l'automobile et l'habitation, la résiliation infra-annuelle pour la complémentaire santé vous permettre de résilier à tout instant votre complémentaire santé, à condition que vous ayez un an de cotisations auprès de votre mutuelle....